Neutrality

Conférence Nationale de la Contribution à la Neutralité Carbone

Neutrality

À propos de la Conférence Neutrality

Jeudi 2 juin 2022 à Sciences Po

Le protocole de Kyoto signé en 1997 et fixant des premiers objectifs aux Etats en matière de réduction de gaz à effet de serre a aussi lancé la mise en place de crédits carbone pour valoriser les actions en faveur du climat.

Aujourd’hui, l’urgence climatique est plus que jamais au cœur du débat de toutes les parties prenantes. La France, comme l’Union européenne, s’est fixée un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050. Dans ce contexte, de plus en plus d’entreprises choisissent de s’engager volontairement sur des objectifs ambitieux et sincères de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Les entreprises ont les moyens techniques et financiers d’entreprendre une démarche vers la neutralité carbone. D'abord utilisée par des acteurs répondant à des contraintes réglementaires pour compenser leurs émissions de gaz à effet de serre, la capture de carbone par des techniques s'appuyant sur les végétaux et les sols est maintenant de plus en plus utilisée volontairement par des entreprises soucieuses de leur impact environnemental. Ces engagements volontaires permettent une rupture avec le parfum de scandale lié aux marchés des quotas carbones.

Les acteurs choisissant la voie de la contribution à la neutralité carbone ont compris que cela devient une condition nécessaire à la poursuite de leurs activités. Les réglementations de plus en plus strictes imposées par l’Etat, l’intérêt croissant de la clientèle et des salariés pour la lutte contre le changement climatique sont autant de facteurs qui encouragent les entreprises à s’engager dans une transition écologique.

Ces entreprises engagées commencent par mettre en œuvre des actions volontaires de décarbonation de leurs activités via l’efficacité énergétique et la migration vers les énergies renouvelables. Pour répondre aux exigences de neutralité, ces actions permettant de « réduire et remplacer », doivent ensuite être complétées par des démarches qui absorberont la partie résiduelle de leur empreinte carbone.

Pour obtenir ces émissions négatives nécessaires à la neutralité, la méthode de contribution privilégiée aujourd’hui pour son accessibilité technique et économique passe par la séquestration via les sols, les forêts, les espaces agricoles et naturels.

Notre planète ne peut plus attendre, la contribution à la neutralité carbone portée par les entreprises, par des projets de séquestration biologique doit être accélérée.

La Conférence Neutrality a pour objectif d’éclairer les entreprises qui souhaitent compléter leurs démarches de décarbonation par des initiatives de contribution à la neutralité carbone. Un partage des retours d’expérience de celles qui agissent déjà, en particulier les acteurs des filières agricoles et forestières françaises qui peuvent apporter leur expertise est proposé en ce but.

Pourquoi s’engager avec Neutrality ?


Comprendre les fondamentaux d’une Contribution Carbone éthique

Nous aborderons les bases scientifiques permettant de mesurer fiablement le CO2 séquestré par les plantes et les fondamentaux à respecter (ERC, tiers vérificateur indépendant, additionnalité…) via l’intervention d’experts reconnus. Nous échangerons sur le rôle de la contribution pour résoudre les impasses sylvicoles, adapter les forêts et les récoltes au changement climatique, développer les bonnes pratiques agricoles.


Découvrir et échanger auprès d’entreprises engagées en « peer to peer »

Sous forme de tables rondes, nous partagerons l’expérience d’entreprises engagées dans la décarbonation, leur vécu de la contribution carbone, leurs ambitions pour demain. Nous présenterons des cas concrets de projets et d’acteurs pour visualiser la réalité des solutions possibles en France et identifier les difficultés à résoudre pour accélérer.


S’informer auprès d’intervenants qualifiés

Les sessions d’échange organisées l’après-midi auront pour objectif de débattre de sujets complexes en matière de décarbonation, de découvrir des parcours différents et d’envisager des solutions, des méthodes, des projets novateurs. Des personnalités reconnues et des acteurs du secteur interviendront pour partager leur expertise sur les enjeux du boisement, du reboisement, de la gestion de forêts endommagées ou de haies bocagères, de changement de méthodes d’exploitation des sols et d’agriculture.

Retour sur Neutrality 2021

Avec près de 250 entreprises présentes de tous secteurs et près de 30 intervenants, dirigeants ou responsables RSE d’entreprises engagées telles que Vinci, La Poste, le Groupe Bouygues, LVMH ou Microsoft, la première Conférence Nationale de la Contribution à la Neutralité Carbone organisée le 23 juin 2021 fut synonyme de succès.
hhhh

Ils en parlent

« Face à l’urgence de la lutte contre le changement climatique, les entreprises ne peuvent plus se contenter de communiquer sur leur engagement. Elles doivent partager les actions réelles mises en place. »
Fabrice Bonnifet, Directeur développement durable et qualité sécurité environnement – Groupe Bouygues

« La conférence Neutrality sème aujourd’hui ce qui sera demain une problématique clé pour les entreprises : la neutralité carbone. »
Constant Lecoeur, Secrétaire - Académie d’Agriculture de France

« Bien qu’il soit primordial pour les entreprises de s’engager en premier lieu dans la réduction de leur impact CO2, la compensation carbone volontaire est également essentielle. Elle doit être transparente et s’inscrire en complémentarité des actions de réduction des consommations énergétiques. » Alice Rimpot, Directrice de l’engagement sociétal – Carbon Disclosure Project

« Les projets de séquestration biologique doivent s’inscrire dans une approche transversale. En s’occupant de la problématique carbone, on agit également sur les problématiques de l’eau, de la biodiversité, des sols avec des co-bénéfices pour les populations locales. »
Hélène Valade, Directrice développement environnement – LVMH

Best-of Neutrality 2021

Best-of par session